"Au point-repos du monde qui tourne.

Ni chair ni privation de chair

Ni venant de, ni allant vers; au point-repos,

là est la danse."

TS Eliot

Une danse de la passion basée sur les "4 Quatuors" de TS Eliot, dansée sur la musique de Beethoven, "Appassionata".

C'est un voyage du temps passé vers le futur qui vous plonge à la recherche de l'âme humaine pour la vérité et l'éternité. 

De la roseraie jusqu'au moment où le feu et la rose ne font qu'un, nous nous émerveillons et spéculons d'où nous venons et où nous allons. 

Le mystère et la magie existent tout autour de nous.  L'oiseau nous conduit dans le labyrinthe de la vie jusqu'à ce que nous devenions le phénix, l'oiseau de feu, et que nous plongions dans les flammes, brûlions en cendres pour ensuite être ressuscités et voler vers le ciel.

"Appassionata" est connue pour être l'œuvre la plus sombre de Beethoven. 

Il a été dit que le final était "le rire du diable face à la damnation ultime". 

Mais interprétée et vue à travers les mots de TS Eliot, "4 Quatuors", et basés sur la philosophie hindoue,

la pièce ouvre la voie de la naissance, de la vie et de la mort qui est l'apogée ultime de la vie.

Appassionata

Sonate n°23 op 57

***

Prelude

La naissance

Dansé sur les mots de TS Eliots.

*

Allegro assai

Les temps passés

Le jardin de rose et l'oiseau

*

Allegro con moto

Les temps présents

Le monde qui tourne

*

Allegro ma non troppo – Presto

Les temps futur

le phénix

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now